Radilhan

contenu

vous êtes ici : Accueil > Tourisme > Le chêne d'Henri IV

Le chêne d'Henri IV

Le chêne d'Henri IV à Merles

Le fameux chêne d'Henri IV à Merles dans le Tarn-et-Garonne

« Le vendredi 10 juillet au matin, en 1579, Henri de Navarre, escorté de 44 cavaliers et accompagné de la Reine Margot, sa femme, et d’une suite de belles dames et de gentilshommes, s’arrêta à l’ombre du chêne qui porte son nom, à Merles. Il se rendait de Nérac à Montauban. La noble compagnie avait dévoré la veille, à Auvillar, 92 livres de boeuf, 138 livres de mouton, 58 livres de veau, 76 poulets, 1 chevreau, 1 paon, 2 levrauts, 2 lapins, 2 fressures de mouton, 1 fressure de veau, 1 quarteron d’oeufs, 33 livres de lard, 12 pièces de four et une grande quantité de fruiterie. Comme le festin fut arrosé de deux barriques de vin clairet et d’une barrique de vin blanc, que le Navarrais raffolait de la cuisine au beurre, que le soleil estival dardait ses rayons démocratiques sur le noble cortège, l’auguste gosier chercha à apaiser une soif inextinguible. Il y avait à quelques toises du chêne vénérable une fontaine à l’eau fraîche et limpide. Le roi demanda à son valet Joachim d’aller quérir une coupe de ce rafraîchissant breuvage. Il s’arrêta ensuite au château de Lansac les Merles, qui avait été vendu par l’abbaye de Belleperche, en 1526, pour payer la rançon de François 1er. Il partit ensuite pour Lavilledieu, prochaine étape de son voyage. »

Article de la Dépêche du Midi du 27/08/1999 

  • Le chêne d'Henri IV à Merles
  • La fontaine d'Henri IV à Merles